vendredi 16 octobre 2015

Hommage oh désespoir

Les dates que l'on redoute reviennent toujours trop vite et trop fort.
Ce que je voudrais entendre c’est un doux refrain,  qui revient tendrement à date fixe.
Mais non !

Le 16 octobre qui revient inlassablement ne calme pas le chagrin, il l’accrois il reste un choc.

Plusieurs jour avant déjà, je l’appréhende, cette journée ; je cherche chez les quelques amis qui on vécu cette superposition de dates ceux à qui je ferai un signe, ceux qui m’en feront un.


né un 16 octobre
Souvenir impitoyable... Cette année je me tourne plus spécialement vers les équipes de tout corps de métiers qui ont travaillés avec Pascal et Stéphane. Vous les copains techniciens, maquilleuses, chefs de plateaux, assistants, amis et complices de France TV, figurants, musiciens, chanteurs, collaborateurs, chauffeurs. réalisateur (Tintin). Vous vous reconnaîtrez…
 Nous avons tant ris et sué ensemble,  mais nous avions toujours la satisfaction du travail accompli.

Je vous pose une question, Pascal aurait 70 ans aujourd’hui.  Ne croyez vous pas qu’il mériterait un hommage de la chaîne ? Au lieu d’une énième rediffusion des obsèques de Pascal un samedi à 15h cher Laurent Delahousse ?



mort un 16 octobre
Jean Luc Derarue qui est mort il y a trois ans a eu il y a quelques jours un documentaire formidable avec ses équipes sont entourage. Pourquoi pas sur Pascal ? qui s’y opposerait ?

nous tous; Sommes-nous tous morts avec lui ? Non. Certains depuis oui, hélas. 
Pascal continu d'intéresser le public. Nous devons réfléchir à un hommage des équipes. il y a tellement à dire et à rire…

Michel Drucker qui vient de sortir son premier journal, a dis hier chez JM Morandini que c'est Pascal qui l'avait un jour incité à le faire. Il est le seul aujourd'hui a parler dans les médias de son ami Pascal Grâce lui soit rendu.


Didier Ouvrard


3 commentaires:

Didier Ouvrard a dit…

je vous invite à déposer un commentaire ici sans oublier de l'enregistrer. bien à vous
Didier

Didier Ouvrard a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Didier Ouvrard a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.