mercredi 4 janvier 2012

pour ne pas oublier Pascal Sevran


Pour ne pas oublier Pascal Sevran
J’ai la chance de fréquenter  beaucoup de médias en ce moment, ravi d’y retrouver quelques incontournables. De la promo restent des amis, pour certains de simples relations qui ne connaissent plus mon nom pour la plupart dans cette faune inculte,  pour le moins irrévérencieuse, de ceux qui s’imaginent que la télévision a commencé avec ou grâce à eux.
Ces postes de pacotilles qui ne durent que le temps d’une promo et de deux petits fours me donnent un coup de sang ce matin. Quand je fais le compte sur l’inculture et le manque de curiosité de la plupart de ces O.V.N.I des médias qui passent plus de temps à deviser sur leurs petites personnes qu’a de faire la promotion de l’artiste qu’ils ont en charge de faire connaitre.
Mais plus que leur inculture, c’est aux attachés de presse à la profession en général que je m’adresse sans crainte de me faire quelques ennemis de plus.
Quand parlerons-nous de Pascal Sevran… ? Quand donnerons-nous une nouvelle chance aux « Générations Chansons »
Je suis éberlué du manque de mémoire des gens qui font ce métier, est-ce par superstition, oubli, vieille rancœur ou inculture, trop de monde oublie  vite que Pascal a été et restera pour nous ici une vraie belle et grande histoire, et nous redirons souvent qu’il nous aimait et avait un immense talent.
Je rencontre partout en France des artistes à la mémoire vive qui lui doivent leur carrière télévisuelle qu’ils fussent des artistes oubliés et qu’il a réinvité en les faisant remonter de leur province où ils s’étaient retirés, des chanteuses de bastringue qu’il nous présentait comme des  gloires incontournables que notre mémoire n’aurait pas retenue.
 Mais dans la plupart des cas, c’était surtout de son imaginaire. Son seul lien avec ces artistes là c’est que lui savait qu’ils avaient du talent, et que nul autre producteur n’oserait les programmer.
Pascal Sevran c’est au cours de ses différentes émissions : quelques 25913 séquences répertoriées de 1992 à 2007. Joli Palmarès ! Et combien de téléspectateurs heureux de regarder ses émissions ?
Si aujourd’hui la tournée « Age tendre et Tête de bois » reçoit l’accueil triomphal qui est le sien, cela est du à la folie de Michel Algay et Françoise Mallet, ces deux là aiment les chanteurs d’un indéfectible amour, ils aiment les chanteurs comme on aime des enfants.
Faire sur scène ce que Pascal Sevran faisait à la télé était osé, mais voilà que les chiffres de fréquentation des plus grandes salles de spectacles de France prouvent que les chanteurs et leurs chansons ne sont pas morts avec Pascal, le relais est repris.
 Alors pouvons- nous en déduire que le concept pourrait revenir à la télévision. Tellement d’artistes ont débutés, redémarrés, dans tous les genres, des chorales aux musiques militaires, des fanfares, de Patrick Bruel à Patricia Kass  de Patrick Fiori au retour de Sheila sans parler des Marc Pascal, ainsi que  les artistes que Pascal appelait « la compagnie »  ceux  qui ont toujours été là à l’instar d’Hervé Vilard et de quelques autres qui n’ont pas oubliés que leur traversée du désert passait par l’Oasis Sevran
Que deviennent les accordéons, les groupes folkloriques, les Fanfares, les chanteuses réalistes, les comiques troupiers, les musiques militaires, les Valses de Vienne au nouvel-an, les chansons de Noël, les orchestres de tous poils, leurs chanteurs, les régionaux, les espoirs et les anciennes gloires… ?
Tous ne sont pas morts avec Pascal… ! C’est dans le courage et le manque de bonne volonté des chaines que le concept est pour le moins mis en jachère, il va falloir reprendre ce terreau, ce terroir en main, afin qu’il ne tombe pas en désuétude ou pire encore entre de mauvaises mains.
Nous sommes quelques-uns à avoir l’énergie, les réseaux et les connaissances entretenues pour continuer, sans dénaturer à faire vivre le patrimoine de la chanson Française, tout comme l’a fait Pascal en écrivant des chansons, en faisant vivre le patrimoine, il est de notre devoir de faire vivre cet héritage…
Après moi le déluge se plaisait à dire Pascal, c’est davantage le calme plat que la tempête.  Ce calme plat depuis le 9 mai 2008 malgré quelques essais, je ne vois rien qui ressemble à une émission faite pour les téléspectateurs vers les régions et les chansons du terroir, pourtant les créneaux ne manquent pas à la culture générale.
 Vouloir se revendiquer de l’école Sevran ne doit pas être ni avilissant ni une entrave en tout cas pas pour moi. Au contraire  c’est une chance exceptionnelle de se souvenir du talent qu’il nous avait permis de partager.
Jamais depuis le 9 mai 2018 je n’ai cessé  de travailler dans le respect, l’optique qu’on n’oublie pas les chansons et les accordéons en inventant mon concept « Générations Chansons »
Alors du courage et de l’audace  Messieurs les Directeurs de programmes ! Donnez- nous une fenêtre de 30 minutes et vous aurez à l’antenne une émission neuve faite du répertoire d’hier chanté par les chanteurs d’aujourd’hui, cela ouvrira un avenir qui sera les « Générations Chansons »
Didier Ouvrard

5 commentaires:

gribouille a dit…

Le public a heureusement plus de mémoire que les médias. Mais il en souffre.
Pascal nous manque. Les chanteurs, les accordéonistes, les danseurs, jeunes ou moins jeunes, qui passaient dans les diverses émissions de télé de Pascal nous manquent...
Si Pascal n'est plus, ceux qui ont travaillé à ses côtés sont là, celui qui a été son plus proche collaborateur est là ! Didier est prêt à reprendre le flambeau, sans trahir Pascal mais au contraire en continuant à le faire vivre pour nous, avec son expérience, son savoir-faire, sa mémoire et ses contacts.
Qui va enfin nous entendre, qui va enfin écouter notre nostalgie et notre besoin, alors qu'il suffit de si peu de chose pour que naisse les "Générations Chansons" ???

Anonyme a dit…

bonjour DIDIER nous te soutenons toujours pour que tu puisses aboutir a recréer une bonne émission sur une TV sur la chanson et la musique a bientot DIDIER amitié ERICK

Anonyme a dit…

Bonjour Didier,

En parcourant ton site, je me rends compte qu'on pense tous les deux la même chose. J'avais pour but, il y a un an, de relancer des concours de la chanson française dans ma région, avec une ambiance populaire afin de promouvoir de nombreux jeunes talents sur la scène, tout comme moi qui le suis. Ces tréteaux ont disparu car celui qui présentait a arrêté. Tout le monde vieillit, de toute évidence. Par manque de moyen financier et de temps aussi, vu que j'interviens déjà dans les mariages, les anniversaires, participe à des concours, des festivals, je me suis résolu à continuer ma route pour percer dans la musique. Et peut-être qu'à partir de celle-ci, j'arriverai à lancer dans ma région (Pays de la loire), les tréteaux de la chanson. Il y a beaucoup de jeunes comme moi qui demande qu'à se faire entendre et je t'avoue que ça m'agace toutes ces émissions qu'on balance en montrant de mon point de vue, des rigolos car les bons ne sont qu'une minorité. J'attends ton appel, n'hésite surtout pas à m'appeler car j'aimerai bien qu'on se rencontre pour mieux se connaître et échanger sur ce qui pourrait être bon à faire. Merci pour ton attention à mon égard. Ludovic G.

PS : Je suis celui qui t'a écrit, de la part d'Isabelle, sur FB.

admin. a dit…

Bonjour Ludovic je viens de lire seulement maintenant ton message je te propose de me contacter sur mon profil FB tu y trouvera mes coordonnées je suis chez moi pour encore quelques jours bien à toi Didier

Anonyme a dit…

Et bien, moi, je n'oublie pas Pascal Sevran : la preuve c'est que j'écoute son CD Surprise Party et que cherchant des paroles de chanson, je suis tombée sur votre site.J'adorais aussi ses émissions à la recherche de talents et aussi la mémoire de chanteurs oubliés.
Vive votre Site et Pascal!
Jeannette